Navigation C1.png

Présentation du livre Navigation de plaisance passionnante et sécuritaire - Commandez ce livre via les liens ci-dessous

Le but du présent ouvrage est de présenter aux navigateurs plaisanciers, qui désirent approfondir leurs connaissances, les informations essentielles qui leur permettront de profiter au maximum des plaisirs de la pratique de leur loisir favori, tout en se comportant de façon sécuritaire et responsable dans les sports nautiques, à voile, à moteur ou à propulsion humaine.

Le titre insiste sur la « passion » du navigateur pour la plaisance et sur la « sécurité », qui vont de pair : c’est la mise en relief de l’importance de la sécurité et du vif intérêt du marin pour un contact avec les éléments et la culture du milieu maritime, dans le partage de l’utilisation des plans d’eau.

Le présent ouvrage met en lumière les règles les plus importantes et en précise l’esprit ainsi que l’intention du législateur.

Nous tenterons de faire la démonstration que le législateur accorde, en priorité, une grande confiance à l’intelligence et au bon jugement de la personne aux commandes d’un bateau; cependant, en corollaire, nous insisterons sur sa grande responsabilité.

 

Auteur(s) : André M. Benoît et Normand Corbeil
Éditeur : 
Wilson & Lafleur
Année : 
2020
Nombre de pages : 
232
Type de reliure : 
Rigide
ISBN : 
978-2-89689-524-3
Prix : 
45 $ version papier (version numérique gratuite pour deux appareils en prime). Taxes et frais d’expédition inclus. À l’achat de deux exemplaires ou plus, vous paierez 40 $ chacun et l’expédition sera gratuite!

 

Prix : 20 $ version numérique. Taxes incluses.

Montréal le 31 août, 2020 -  Du 18 au 20 août dernier avait lieu, au Yacht Club du Royal St Laurent, le camp de développement pour les athlètes.

AprèsDSC_0003WEB.jpg un été moins riche en événement et en régate en raison de la COVID-19, le camp fut attendu et apprécié auprès de tous.

Le mardi, une journée pour les entraîneurs était organisée, afin d'effectuer un entraînement poussé sur l'eau et à terre, d'échanger sur les différentes méthodes d'entraînement, d'augmenter le niveau des entraîneurs et de continuer à bâtir un bel esprit d'équipe. C'est par un vent de plus de 20 nœuds qu’ils ont ainsi pu pratiquer leur expertise.

Mené et organisé par les entraîneurs de l’Équipe de voile du Québec, Caroline de Alcala et Stephen Waldie, le camp aura rassemblé plus d’une soixantaine d’athlètes provenant de la province du Québec mais aussi de l’Ontario en classe Laser, Radial, Optimist, 420 et 29er, ainsi que plusieurs coachs tels que Carmen Denis, Hugo Morin, Tristan King…DSC_0707web.png

Le camp aura permis aux athlètes de se retrouver, de se comparer, d'échanger, de progresser rapidement et de maintenir des liens d'amitié, de camaraderie et d'esprit d'équipe. Pour les entraîneurs, ce fût un camp incroyable pour la collaboration de chacun, en particulier dans le mentorat des jeunes entraîneurs.

S’en st suivi, toujours au Royal, le Youth Olympic Training Seminar organisé par Voile Canada en collaboration avec la FVQ.

Après l’annulation des Championnats de voile de la jeunesse de Voile Canada et de plusieurs autres compétitions, la communauté canadienne des entraîneurs a décidé de mettre en place des entraînements spécifiques qui répondaient à un besoin en ces temps de COVID. Ainsi Voile Canada a collaboré avec chaque province pour organiser une série de séminaires régionaux (YOTS) à travers le Canada.

Au Québec ce camp a eu lieu du 21 au 23 août. Les athlètes présents étaient sélectionnés en amont par les entraîneurs de l’Équipe du Québec, en collaboration avec les entraîneurs du Québec. C’est une trentaine de jeunes, courant en Radial et 29er qui ont ainsi participé.

Le camp des athlètes aura rassemblé aussi des invités de marque tels que Martin Robitaille (ancien athlète sur l’équipe canadienne de voile et d'aviron) et Phénix Beaudoin-Cloutier (ancienne athlète de l'Équipe du Québec).

Un grand merci à Caroline de Alcala et Stephen Waldie pour l’organisation de ces camps et au Royal pour l'accueil!

 

Accès aux photos : https://drive.google.com/drive/folders/1KYW5NhzWj0wQH_xUVIyoVB9FY-CyW5Wz?usp=sharing

 

Montréal, le 11 juin 2020 -  Aujourd’hui en ce 11 juin 2020, dans un contexte mondial particulier, la Fédération de voile du Québec fête ses 50 ans !

Affiche 50e_web.png

Pour l’occasion nous vous invitons tous à hisser vos voiles le 11 juillet prochain afin de montrer votre sentiment d’appartenance à la communauté de voile du Québec. Une mosaïque avec vos plus belles photos d’hier à aujourd’hui sera aussi diffusée sur nos médias, envoyez-nous vos photos à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. !

En attendant, nous profitons de cette occasion pour nous remémorer les moments forts de la fédération.

Évidemment on pense de suite aux activités récentes de la FVQ telles que :

La Foire de la voile :
Événement rassembleur auprès de la communauté de voile, la Foire a au fils des ans su s’adapter, conquérir son public et devenir un rassemblement incontournable pour les amateurs comme les passionnés de voile. La dernière édition qui a eu lieu au Palais des congrès de Montréal a rassemblé 1300 participants venus de partout en province. Événement phare, il continuera d’évoluer pour les prochaines années.

Une offre de formations riche :
Notre nouvelle formation Survie au large aura été aussi une des belles réussites des dernières années. S’adressant au grand public qui souhaite se former à prévenir les avaries, blessures et à réagir aux urgences qui surviennent en mer, le cours sanctionné par World Sailing rassemble chaque année une 50aine de participants !

 

Mais la FVQ c’est aussi :

Trois générations de « Voile mobile » :

Le saviez-vous? Le programme Voile mobile que l’on connait actuellement est en fait la 3e version d’un programme d’école de voile itinérante. En effet, la FVQ sous la gouverne d’André Filteau a connu une première version du programme qui a ensuite été repris par Marc Wilson dans les années ‘90. L’école mobile de l’époque a d’ailleurs partagé un des grands moments de l’histoire puisqu’elle était au Saguenay lors du déluge en 1996.

Les Flottilles Voile Québec :

André Huot et une grande équipe de bénévoles ont permis à plusieurs de s’initier à la voile croisière sur le Fleuve et en traversée de l’Atlantique.

Course croisière des «Trois-Rivières aux Sept-Îles»

2001 – Trois-Rivières, Québec, Cap à l’Aigle, Matane, Sept-Îles.

Le goût de l’eau salée

2004 - Trois-Rivières, Québec, Berthier-sur-Mer, Cap à l’Aigle, Gros Cacouna, l’Île du Pot à l’Eau de Vie, St-Jean-Port-Joli, Anse St-Michel, Québec, Portneuf, Île St-Quentin.

Retour aux Sources (Traversée de l’Atlantique)

2008 – Québec, Cap à l’Aigle, Rimouski, Ste-Anne-des-Monts, Gaspé, les Açores, LaRochelle

Petite traversée

2011 - Québec, Rimouski, Matane, Rivière-au-Renard, St-Pierre et Miquelon.

Des temps homologués entre Montréal et Québec :

Il semblerait que le catamaran « Royale », gagnant de l’édition 1984 de la Transat Québec/St-Malo aurait profité de sa présence au Québec pour venir visiter Montréal et en aurait profité pour faire chronométrer le temps de sa navigation entre Montréal et Québec. Plusieurs marins ont ensuite tenté de s’attaquer à son record : Denis Poupart, Éric Tabardel, Jean-Claude Maltais, Maxime Loiselle pour en nommer quelques-uns.

 

Vous connaissez d’autres anecdotes de ce genre? Partagez-les avec nous. Il nous fera plaisir de relater d’autres pages de notre histoire collective dans notre recueil mis en place pour l’occasion. Écrivez-nous au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Surveillez également la parution de l’Escale nautique pour plus de détails sur notre histoire.

 

La FVQ en quelques chiffres en 2020 :

65 clubs, écoles et camps membres

79 Officiels de course (Officiels, Juges, etc.)

184 Instructeurs, entraîneurs et animateurs

18 700 membres (membres de clubs et membres stagiaires)

27 000 usagers des sites de voile

 

Merci à nos membres fondateurs !!!

11 juin 1970 - Peter Austin, René Delahaye et Marcel Létourneau.

Ainsi qu’à vous tous qui avez façonné la fédération en partageant votre passion !

Une révolution est en marche dans le monde de la voile pour les épreuves des Jeux olympiques de Paris 2024 !

 

Et oui, dans quatre ans, nous assisterons à une véritable révolution en voile aux Jeux de 2024 : nouvelles disciplines, nouvelles séries, nouvelles technologies et gestion avant-gardiste des courses.

Le site olympique de la ville de Marseille a été retenu pour accueillir les épreuves de voile.  Sous les yeux de la basilique de Notre-Dame de la Garde, protectrice des marins, la marina olympique est en cours de construction autour de la base nautique du Roucas Blanc.

Le plan d’eau est magnifique ! Marseille possède une des plus belles baies du monde bordée par les Iles du Frioul à l’ouest et dominée par le massif montagneux de Marseilleveyre et ses calanques à l’est. Souvent balayée par le Mistral (fort vent du nord), cette baie offre aux navigateurs des conditions de navigation exceptionnelles, tout au long de l’année.  Le monde entier sera séduit par la beauté du cadre, c’est certain !

Ces Jeux seront innovants grâce, en particulier, à quatre nouveautés soit trois nouvelles disciplines et la parité hommes-femmes. Les nouvelles disciplines seront :

  • La planche à voile foil (le foil est un appendice sous les coques qui fait littéralement voler l’embarcation),
  • Le kiteboard (cerf-volant à traction),
  • La course au large (épreuve de 3 jours 2 nuits),Francis_WEB.jpg

Pour obtenir la parité hommes-femmes, plusieurs disciplines mixtes ont été retenues :

  • Le kiteboard mixte,
  • Le dériveur double mixte,
  • Le catamaran à foil mixte,
  • La course au large mixte.

 

 Les 10 disciplines et les séries retenues par la World Sailing pour les Jeux olympiques de 2024 sont les suivantes :

  • Planche à voile homme- IQ Foil,
  • Planche à voile femme- IQ Foil,
  • Dériveur solitaire homme- Laser,
  • Dériveur solitaire femme - Laser Radial,
  • Dériveur glisse en double homme- 49er,
  • Dériveur glisse en double femme- 49er FX femme,
  • Kiteboard mixte- Formula Kite,
  • Dériveur double mixte- 470,
  • Catamaran à foil mixte, Nacra 17,
  • Course au large mixte.

Victime de ces nouveautés, l’épreuve solitaire lourd hommes et sa série Finn présent aux Jeux depuis 1952 disparait du programme.

Quant aux séries de 470 et de Laser, plus classiques, leur participation aux Jeux de 2028 est menacée. Étant donné la tendance de World Sailing à adapter le choix des disciplines/séries au goût du jour, il faut que les jeunes athlètes qui visent une participation aux Jeux de 2028 et après, les entraîneurs, les clubs et les fédérations commencent déjà à anticiper les changements à venir et à développer dès maintenant les programmes et compétences requises pour performer sur des embarcations futuristes.

Ce sera donc cinq parcours olympiques qui seront mouillés dans la baie de Marseille durant une semaine. Les spectateurs seront comblés puisqu’une estrade pouvant accueillir 5000 personnes sera construite sur le haut de la corniche Kennedy surplombant le plan d’eau. Les coureurs de la 87500662_1494735777355290_7739700211794051072_o.jpgcourse au large, quant à eux partiront de Marseille et feront le tour de la Corse ce qui devrait prendre 3 jours et 2 nuits.

Place aussi au modernisme au niveau de la gestion de course, on y verra des bouées de régates sans ancrage guidées par des GPS. Les drones remplaceront les hélicoptères afin de mieux suivre les courses en direct. Un dispositif de sécurité sera assuré par un système de communication à l’avant-garde afin d’intervenir rapidement auprès de ces engins de course lancés à grande vitesse.

On quitte le monde d’avant… un peu lourd et lent… vers un autre sport spectaculaire et irréel par la vitesse !  Nous passons des camions lourds et antiques aux formules 1, légers et athlétiques !

Eh oui tout change y compris notre sport…

Au Canada, peu ou pas d’athlètes s’entraînent dans ces 4 nouvelles disciplines et séries olympiques. C’est donc une opportunité incroyable à saisir pour ceux qui rêvent d’olympisme, même 2024 devient possible !

C’est donc une invitation à l’action et à la préparation… pour vous la nouvelle génération !

Parlez à vos entraîneurs pour penser et démarrer vos programmes de développement… 4 ans, 8 ans, 12 ans c’est court pour se préparer et le temps passe vite !

 

Avec la collaboration de Carmen Denis du Club de voile Deux Montagnes
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Aller au haut