À tous les gestionnaires de clubs, écoles et camps de voile membres de la FVQ,

Les clubs de voile affiliés ainsi que les écoles et camps homologués par la Fédération de voile du Québec offrent des cadres de pratique qui sont contrôlés; qui suivent la politique d’affiliation et le règlement de sécurité de la FVQ; les règles et la norme établies par Transports Canada lorsqu’applicables; les règles de course lorsqu’en compétition et autres normes pour la voile établies par Voile Canada; et dont les intervenants (instructeurs, entraineurs, animateurs et officiels de course) sont certifiés par Voile Canada.

C’est dans ce contexte et à ces conditions que ce qui suit s’applique à vos organismes.

INTRODUCTION

Comme vous le savez mieux que quiconque, la voile est composée d’une multitude de facettes qui en font une activité de plein air et une discipline sportive aux pratiques variées.

Ainsi, plusieurs ministères chapeautent les divers volets de vos activités, selon les services que vous offrez :

En ce qui concerne la Fédération de voile du Québec, nous relevons du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) et de deux directions :

Considérant nos volets de plaisance, de récréation, de formation, de compétition et de développement de l’excellence, nous détenons deux reconnaissances du ministère à titre d’organisme de loisir (volet plein air) et de fédération sportive. Avec Cheval et Montagne, nous ne sommes pour l’instant que trois organismes à détenir cette double reconnaissance au Québec.

Ces reconnaissances nous donnent des responsabilités quant à la sécurité et la formation des pratiquants, ainsi qu’un pouvoir de régie sur la pratique du plein air (plaisance) et sur la discipline sportive.

En conséquent, même sans la pandémie, la voile touche plusieurs sphères et vos activités sont régies par plusieurs règles provinciales, nationales et internationales :

En contexte de pandémie liée à la COVID-19, s’ajoutent à ces règles :

Il est cependant important de distinguer ce qui relève des divers lois et règlements de ce que sont les directives gouvernementales en matière de Santé publique, les deux pouvant parfois paraitre en contradiction lorsque prises hors de leur contexte global.

Par exemple : même en période d’urgence sanitaire appelant au confinement, il est permis de se déplacer en véhicule. Une embarcation de plaisance étant un véhicule, il est donc permis aux plaisanciers de naviguer sur les cours d’eau. C’est pourquoi les autorités policières ne peuvent intervenir si vous avez accès à votre embarcation et naviguez devant eux. Seule une action allant à l’encontre du décret quant à l’état d’urgence sanitaire tel que le non-respect de la distanciation physique ou les rassemblements publics peuvent menés à un constat d’infraction.

C’est donc dans un contexte de lutte à la pandémie et de respect des directives de la Santé publique que nous émettons des consignes stipulant quelles activités peuvent ou ne peuvent pas être pratiquées par les clubs, écoles et camps de voile.

C’est dans ce même contexte que vous devez également établir des consignes pour vos membres, employés, bénévoles et visiteurs en regard de la distanciation physique et de la prévention lorsque vous reprendrez vos activités.

Il en revient ensuite à la responsabilité individuelle de chaque personne de se conformer aux directives de la Santé publique.

Même en temps normal, nous sommes membre et partenaire de plusieurs réseaux et travaillons en collaboration avec plusieurs organismes :

En temps de lutte à la COVID-19, ces partenariats prennent toute leur importance et sont primordiaux afin de vous aider à faire face à la pandémie et vous fournir les outils adaptés à vos réalités.

Nous ne sommes donc pas les seuls à développer des ressources pour vous et nous nous donnons pour mission de recenser les ressources disponibles et de vous les partager.

Considérant les enjeux important de Santé publique, considérant également tous les ministères impliqués, ainsi que le nombre d’industries et d’entreprises touchés (mettant chacune de la pression pour être rapidement autorisées à opérer), la planification de la reprise des activités n’est pas une mince affaire !

D’autant plus que les phases de déconfinement permettant aux entreprises de reprendre ou non leurs activités (ou une partie de celles-ci) doivent considérer les secteurs d’activités, les régions touchées et les clientèles desservies.

Tout ça créé un besoin de communication et un risque de confusion important.

Parce qu’en plus la situation et les contextes changent constamment, nous avons choisi de ne pas produire un document COVID-19 traditionnel et de plutôt produire cette section web pour vous fournir des outils et vous tenir informé.

Nous espérons que cet outil et tous les autres qui y sont recensés, vous seront utiles dans votre planification et vos prises de décisions en regard à vos opérations dans un contexte de pandémie.

 

REPRISE DE VOS ACTIVITÉS

Comme stipulé par la Direction du sport, du loisir et de l’activité physique, il est de la responsabilité de l’organisation, de l’entreprise ou du propriétaire du lieu de pratique d’établir un plan de reprise qui respecte les directives gouvernementales en vigueur (Santé publique, MEES, CNESST, Transports Canada, etc.). 

C'est dans le but de vous aider à évaluer les risques dans votre environnement particulier et à établir les procédures de sécurité appropriées pour minimiser ces risques, que la Fédération de voile du Québec vous fournie informations et conseils quant aux meilleures pratiques.

Gestion de risques

Afin de bien vous préparer, il importe de faire une analyse complète de vos risques en fonction de vos activités, des procédures que vous avez en places, de vos clientèles, etc.

Pour vous aider dans cette réflexion, nous avons effectué une analyse des risques comprenant l'analyse du niveau de difficulté à rencontrer les règles sanitaires en fonction de l'activité pratiquée et de la clientèle visée. Vous pouvez consulter le document de travail détaillé élaboré en collectif et continuellement mis à jour (vous pourrez également y inclure vos commentaires).

Un groupe de travail composé d’experts médicaux mis en place par Voile Canada s’est basé sur cette grille pour ensuite émettre une série de recommandations spécifiques à la voile que vous trouverez dans la section des ressources.

Vous trouverez également dans la section « Ressources » une foule d’autres guides produits par la Santé publique, la CNESST et les réseaux partenaires qui vous aideront dans l’élaboration de vos propres protocoles.

Assurez-vous d’adapter ceux-ci à vos réalités spécifiques et locales en fonction de votre clientèle, de l’évolution des activités permises à chaque phase de relance, etc.

Première phase de reprise : 20 mai 2020

L’annonce tant attendue est enfin arrivée : la ministre déléguée à l'éducation, Isabelle Charest a annoncé le 13 mai dernier la reprise graduelle des activités sportives, de loisir et de plein air.

Pour la voile, c’est « la pratique sportive récréative individuelle ou à deux, sans contact physique, en pratique libre, dans les lieux de pratique extérieurs, sans accès ou accès minimal au bloc sanitaire » qui sera alors permise.

Cette autorisation est un privilège qui vient avec des limites, des obligations et des responsabilités. Pour minimiser les risques de contagion, les activités reprendront dans le respect des recommandations des autorités de Santé publique.

La voile fait partie des activités autorisées parce qu’elle répond à chacun des cinq critères évalués par la Santé publique :

Par respect pour les victimes de la COVID-19 et tous les intervenants qui travaillent fort pour la combattre ainsi que pour les amateurs de plein air, loisir et sport qui ne feront pas partie de la première phase de déconfinement, nous vous demandons de respecter les directives de la Santé publique et d’attendre au 20 mai avant d’aller à l’eau.

Depuis le 20 mai, faire de la voile à partir des sites de vos clubs et écoles est autorisé, pourvu que nous respections plusieurs consignes et directives dont :

Ainsi, depuis le 20 mai :

L’autorisation d’ouvrir vos portes à vos membres à compter du 20 mai n’est pas une obligation, mais bien une autorisation à le faire à compter de cette date, uniquement quand votre site et vos directives aux usagers seront prêts en conformité avec les directives de la Santé publique, de la CNESST, de Voile Canada et de Voile Québec.

Voir la page des ressources pour les références. Vous y trouverez entre autre notre plan de relance sous la forme d’un Guide de référence à jour. Le guide et ses annexes vous accompagnera à chaque étape et pour chaque type d’activité pour vous indiquer ce qui est permis et dans quel contexte.

 

Deuxième phase de reprise : 8 juin 2020

Depuis cette date, les mêmes consignes et directives listées ci-haut s’appliquent, mais les activités encadrées sont maintenant permises.

Cela veut donc dire que vos programmes d’initiation, d’enseignement, d’encadrement, de compétition et de voile adaptée peuvent reprendre sous certaines conditions. Voir l’Annexe - Activités encadrées permises du Guide de référence qui se trouve dans la page des ressources pour plus de détails.

Nous avons également élaboré des directives spécifiques au cas où vos encadrants (animateurs, instructeurs, entraîneurs) seraient appelés à faire une intervention d’urgence. Voir l’Annexe - Protocole de sécurité et intervention d'urgence.

 

Troisième phase de reprise : 17 juin 2020

À cette date, les mêmes consignes et directives listées ci-haut s’appliquent, mais la notion de bulle pour les enfants de 16 et moins en contexte de camp de jour a été introduite ce qui permettra l'usage d'embarcation en double pour ces programmes qui sont autorisés à ouvrir à compter du 22 juin.

Il est maintenant considéré que le facteur de risque de contamination est moindre lorsque les rapprochements de moins de 2 mètres et les contacts de courtes durées cumulent moins de 10-15 min par séance. Ainsi, il est dorénavent toléré pour les sports d'équipe qu'il y ait des contacts sporadiques et des rapprochements de courtes durées en situation de jeu. Il est également accepté que les instructeurs/entraîneurs brisent momentanément la distanciation s'ils portent masque et protection oculaire lorsque l'encadrement sportif le requiert.

Les conditions sous lesquelles vos programmes d’initiation, d’enseignement, d’encadrement et de compétition peuvent opérer ont donc été élargies et incluent depuis le 25 juin la pratique de la voile dériveur en double.

Voir la nouvelle édition de l’Annexe - Activités encadrées permises en date du 25 juin pour plus de détails.

 

Quatrième phase de reprise : 25 juin 2020

À cette date, les mêmes consignes et directives listées ci-haut s’appliquent maintenant à des sphères d'activités qui, contrairement au sport et au loisir, étaient encore confinées. Cela n'a pas de répercussion pour la voile.

 

Les activités non permises

Les activités qui ne seront toujours pas permises après le 25 juin, sont celles qui ne sont pas considérées essentielles par les autorités de santé publique et qui ne permettent pas la distanciation physique.

Pour la voile, cela restreint principalement les stages embarqués qui sont possibles uniquement si les exigences de la Santé publique sont respectées en tout temps.

 

Vous référez à la section des ressources qui comprend des guides spécifiques à certaines activités pour bien préparer vos sites, vos protocoles, vos employés, vos bénévoles et vos membres.

Pour les activités qui ne sont toujours pas permises :

 

SOUTIEN À LA RELANCE

Afin de vous aider à promouvoir vos activités de formation auprès du public à mesure qu'elles seront permises, nous avons développé un portail permettant de publier votre calendrier de formation à même notre site. Cette section est réservée uniquement aux écoles et camps homologués ainsi qu'aux centres de formation théoriques affiliés pour les cours reconnus par la FVQ et offerts par des instructeurs certifiés quand il s'agit de cours menant à des brevets de Voile Canada. Voir la section "Ressources" pour plus de détails.

Nous avons aussi créé un groupe Facebook pour permettre aux clubs et écoles de partager de l’information quant aux fournisseurs de produits, faire des échanges de matériel, etc. Lien pour accéder au groupe.

Nous colligeons également les disponibilités des instructeurs qui ne seront pas réembauchés par leur école afin de faciliter le contact avec les écoles qui seront à la recherche de ressources supplémentaires.

Vous cherchez une information qui a circulée depuis le 16 mars ? Consultez la page des ressources, la section sur les programmes gouvernementaux, les annonces en ordre chronologique ou encore les résumés des réunions des gestionnaires.

 

BUDGET / FINANCE 

Voir la section des programmes gouvernementaux pour les demandes de subventions possibles pour vos organismes, ci-dessous.

 

PARTENARIAT HELLY HANSEN

Pour 2020, suite à la situation actuelle, HH ne sera pas partenaire de la FVQ. Le 50% de rabais offert aux clubs et écoles n'est donc plus disponible.